L'Ayurveda

Tout comprendre

La philosophie ayurvédique :

L’ayurvéda est un système médical complet et cohérent, tout comme le sont la médecine occidentale ou la médecine chinoise.

Il est considéré comme le plus ancien système médical de l’histoire humaine. Cette tradition indienne remonte à 5000 ans , voir 10 000 ans avant notre ère. Elle est tirée de 3 textes en Sanscrit (langue ancienne indienne) écrits par des sages. Ceux ci décrivent les principes de base de cette médecine telle qu’on la pratique encore aujourd’hui.

L’ayurvéda est une philosophie de vie différente de ce que nous connaissons. C’est surtout une médecine préventive, pratiquée chez ses adeptes.

La base de cette pratique consiste à trouver un équilibre, ce qui selon les textes constitue la véritable cause de tout dysfonctionnement ou maladie.

Ayurvéda signifie connaissance de la vie ou science de la vie.

L’ayurvéda considère que la personne est un microcosme de l’univers. Cet univers serait composé de 5 éléments : l’ether ou espace, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ceux-ci se combinent pour former 3 forces , les doshas (VATA, PITTA, KAPHA).

L’équilibre et les interactions entre ces éléments déterminent la nature de chaque personne sur le plan physique, émotionnel, intellectuel et spirituel. L’équilibre entre les doshas déterminent la nature de chaque individu: on parle de prakriti ou constitution. En cas de déséquilibre , on parle de Vikriti.

Selon l’Ayurvéda, le déséquilibre entraînera la maladie. L’excès ou la carence de l’un ou de l’autre causera un déséquilibre dans l’organisme et perturbera le métabolisme à travers des symptômes ou dysfonctionnements. Ceci seront plus ou moins grave selon les personne, selon leur mode de vie.
Par exemple sur un tissu musculaire, un excès de Vata, provoquera l’émaciation du muscle, un surplus de Pitta une infection, tandis que trop de Kapha le fera enfler.

Les doshas, forces vitales ou humeurs biologiques avec les éléments : 

Vata (Ether (espace) et Air (Mouvement)

Sa mission est d’adapter le volume d’espace par rapport à l’air. L’espace et l’air forment Vata gouvernent les mouvements biologiques et rythment le métabolisme.

Pitta Feu (transformation) et eau (humidité)

Sa mission est d’organiser le feu et l’eau dans le corps. Le feu forme pitta, la force qui gouverne l’énergie physique, la digestion, l’absorption, l’assimilation. Il siège dans le foie, l’estomac, le pancréas, le duodénum, l’intestin grêle, la peau et les yeux. Sur le plan émotionnel, il s’exprime dans la colère, la jalousie, la haine, la violence, la passion, le courage.
Kapha Eau (humidité) et Terre (solidité)

C’est la structure du corps, celui qui relie les différents éléments entre eux. On retrouve les articulations, l’humidité de la peau, la force immunitaire, l’énergie du coeur et des poumons. Il siège dans la poitrine, la gorge, le cou, la nuque, la langue, l’hypothalamus, le nez, le tissus adipeux, les articulations et les fluides corporels. Sur le plan émotionnel, il s’exprime par l’amour, le pardon la générosité, le courage, l’attachement, le calme, l’envie et l’avarice.

Des médecins ayuvédiques peuvent déterminer le prakriti et les déséquilibres, lors d’une consultation notamment par la prise du pouls et par une étude de la morphologie et apparence, le caractère, les capacités cognitives, par différents symptômes. il établira un programme pour rééquilibrer l’organisme, notamment par une alimentation adaptée au prakriti (c’est la base en ayurvéda), par le yoga, la méditation, les mantras, une activité physique régulière, la phytothérapie et épices, les fleurs de back, l’aromathérapie et les massages. Des cures de panchakarma sont également proposés si besoin.  Elles sont d’ailleurs conseillées au moins une fois dans notre vie. Cette cure est un programme à base de massages, applications d’huiles, de sudation, de diète rigoureuse, de purgation, de traitement nasal, de décoctation. Tout cela pour purifier, régénérer l’organisme.  Il en existe en France tout comme en Inde et s’étendent en général sur plusieurs semaines. Il a été démontré que grâce à ces cures certaines maladies bien installées se sont améliorées , voir se sont totalement évaporés suite au traitement.

La médecine allopathique fait ses preuves tous les jours mais elle cherche surtout à soigner une maladie au lieu de la prévenir et ainsi éviter les désagréments. Un médicament a forcément des effets secondaires du coup entraîne d’autres pathologies. C’est un cercle vicieux. Parfois, la médecine allopathique ne trouve pas de traitement pour certaines maladies.  Est-ce que la prévention et une meilleure hygiène de vie par l’ayurveda ne ferait-elle pas des miracles ?  J’en suis convaincue.

Je suis sensible à cette médecine au niveau personnel pour ses bienfaits. C’est pourquoi je m’en rapproche et que je souhaite me former sur des massages qu’elle propose. Eveiller l’être est ma raison de vivre, pour mon plus grand bonheur et bien entendu le vôtre.